Les Capsules

Lundi 01-11-2021

Aujourd’hui, pas de citation.

Juste une confidence.

Je suis un brin énervée.

Vois-tu, je prends les choses à cœur, il faut bien qu’il me serve à quelque chose, et puis je crois foncièrement que c’est précisément cela qui fait ma différence.

Bref, j’observe notre société.

Cette société dans laquelle nous évoluons, dans laquelle nos enfants grandissent, dans laquelle chaque femme cherche sa place.

Et c’est sous notre nez !

Ce problème, cet éléphant que personne ne veut voir, ou prendre à bras le corps !

(OK, un éléphant c’est lourd, mais à plusieurs on peut le soulever !)

Au fond, tout le monde s’en fout ?

Tout le monde en parle, de la femme, de sa place, de ses barrières, des discriminations, des freins, de ce plafond de verre, de ses luttes quotidiennes.

Mais qu’est-ce qui change ?

Est-ce juste un sujet de conversation pour faire progressiste en soirée ?

Ça m’énerve !

La femme travaille. Youpi.

Grande avancée.

Des femmes sont CEO. OK, chouette !

Mais la vérité ?

La femme du 21e siècle, aussi puissante soit-elle, n’en a qu’à peine conscience et continue de se gâcher, de se cacher et ne pas s’autoriser à vivre pleinement sa puissance.

Oui, comme si on devait s’excuser, se contenter, ne jamais vraiment briller, ou devoir se justifier sans cesse.

Tu as déjà vu toi une interview de PDG homme à qui on demande « mais comment gérez-vous votre réussite et votre vie personnelle ? »

Moi, jamais.

En revanche, aux femmes PDG, on ne cesse de leur demander comment elles font pour équilibrer, comment elles s’en sortent, comme si avoir des ambitions, les réaliser était un exploit pour elles.
On ne dit pas bravo aux hommes, c’est normal d’être sur le devant de la scène, en revanche pour une femme, on applaudit comme si elle revenait de loin.

Mais où est la liberté ?

La liberté d’être soi ?

Tu vois, j’ai fondé Lioness Closing animée par un désir ardent.

Une rébellion peut-être.

Je veux contribuer à construire un monde où chaque femme sera libre d’être elle tout simplement.

Sans avoir de comptes à rendre.

Sans se sentir coupable, ou devoir se justifier.

Un monde où les femmes laisseraient briller l’immensité de leurs potentiels sans entraves.

Un monde où enfin les femmes libèreraient le diamant en chacune d’elles, pour le laisser irradier.

Alors, oui ça m’énerve de voir chacune d’entre nous devoir encore expliquer ce qu’elle est, ce qu’elle veut.

Devoir jongler entre vie perso et pro, parce que « c’est une femme, c’est normal ! ».

Devoir culpabiliser sans arrêt, taire ses aspirations, ou ne pas pouvoir les assumer.

Nous sommes toutes puissantes.

Il nous reste juste à le voir, et l’assumer.

Je veux t’y aider,

Tu viens ?

Alors, rejoins-moi lors du prochain webinaire et écris la tienne !

https://jcferrere.learnybox.com/reserve-ton-entretien-personnalise-de-45-minutes/

Lionessement.

Vous pouvez aussi aimer...