Les Capsules

Lundi 06-09-2021

” L’inquiétude ne chasse pas le chagrin du lendemain, elle prive aujourd’hui de sa force ”

Corrie Ten Boom

Il y’a un petit visuel qui circule sur les réseaux sociaux, et à chaque fois que je le vois, ça me fait délirer !

Toi aussi ?

Parce que bon ça tombe sous le sens, on le sait.

À chaque fois, que tu vois ce visuel tu te dis « Mais oui, c’est trop vrai ! », et zou tu te reprends la tête sur un petit détail qui va te gâcher ta journée, parce que tu es comme ça, tu anticipes, tu prévois, faut que tu sois prête, etc.

On le sait !

S’inquiéter ne sert à rien.

On se le répète entre copines « Mais à quoi ça sert de t’inquiéter ? Ça ne va pas empêcher le truc d’arriver, ça te gâche juste le moment que tu vis ! » dit-on avec plein de sagesse.

La minute d’après ?

On évalue les risques potentiels de quelque chose d’improbable, mais qui-pourrait-arriver-sait-on-jamais.

Des vraies scénaristes, avec toutes les possibilités incluses, des plans A, B, C.

C’est humain.

On s’inquiète.

Perso, j’en ai pris conscience en 2017.

À cette époque, je suis terrassée par des crises d’angoisses.

Si intenses que je n’en ferme plus l’œil de la nuit.

Je suis en proie à un stress soudain.

Tributaire des ressources de mon mari, une petite voix me gardait éveillée chaque soir.

« Et s’il lui arrivait quelque chose ?

Et s’il te quittait ? »

Je serais alors sans le sou, démunie.

Cette angoisse ne me quittait plus.

Je pouvais essayer de me raisonner comme je le voulais, la peur est irrationnelle, et résistante à la logique.

Toutes mes blessures resurgissent.

Peur de l’abandon, du rejet, de la trahison, un bon cocktail destructeur qui m’obligeait à penser au pire.

Alors, oui on peut se dire que s’inquiéter ne sert à rien.

Ou alors, on prend une posture active en décidant de lâcher prise.

De faire confiance.

Mais à qui ?

À soi.

À la vie.

À l’univers.

Dans chaque situation de vie qui suscite cette peur paralysante, qui ne nous quitte pas, inexplicable et pourtant si présente, il y a une opportunité.

L’opportunité de lâcher prise et de se faire confiance.

Croire fermement que l’on peut se réaliser sans avoir à tout contrôler.

Lutter pour garder le contrôle est épuisant et contre-productif.

Mais décider de comment on peut réagir c’est de notre ressort.

Et c’est ce qui fera la différence.

Tu ne peux pas dominer le flux de la vie, mais tu peux gérer comment chaque événement va t’affecter.

C’est ça ton pouvoir !

C’est quand la dernière fois que tu t’es gâché l’existence à t’inquiéter sans vraiment changer le cours de choses finalement ?

Lionessement.

Vous pouvez aussi aimer...